BVJPP                                                                                       

 ConsultingNewsLine
Techno

Juin 2015  

Interview : Vadim Feldzer, DirCom' de la gamme Falcon
Dassault Aviation
 
par  Bertrand Villeret

Chez Dassault, l’aviation civile a un nom : La gamme Falcon ! Petite visite obligée à l’occasion du Bourget 2015 à cette gamme d’avions d’affaires « hors norme », alors que Dassault vient tout juste de fêter les 50 ans du premier avion de cette gamme (vol d’essai du Mystère 20 en 1963 et livraisons à Pan Am en 1965) et alors même que 2 nouveaux avions sont apparus dans l’année : le 8X, version allongée du 7X (voir notre compte-rendu du vol d’essais, dans la rubrique Techno au printemps) et le 5X dont le « roll out », ou encore «la sortie du hangar»,  vient tout juste d’avoir lieu en juin. La gamme Falcon nous est présentée par Vadim Feldzer, Dir Com’ de l’aviation civile chez Dassault, et donc à ce titre "le" Dir Com’ de la prestigieuse gamme d’affaires, lequel nous reçoit avec courtoisie dans un 7X. Selon lui, le succès des Falcon reposerait essentiellement sur le fait qu’au sein des avions d’affaires (Cessna Citation, Learjet, Hawker et autres Gulfstream NDLT…) les avions Dassault auraient pour principales caractéristiques « un plus long rayon d’action et de plus larges cabines » associées à « des performances leur permettant l’emploi de pistes courtes », ce que ne démentiraient pas les nouveautés de l’année, le 8X  représentant une version allongée du 7X (déjà l’avion le plus réussi commercialement de la gamme avec 250 avions livrés en moins de 7 ans) dont le rayon d’action est étendu à cette occasion, et le 5X représentant une version à cabine élargie.  Ainsi le 8X « améliorerait  les vols sur l’Asie » avec un retour plus facile vers l’Europe ou les USA depuis la Chine. Son autonomie de 6000 nautiques lui permettrait par exemple de couvrir sans escale des trajets aussi impressionnants que Los Angeles – Pékin (ou Tokyo) ou encore Los Angeles - London City (l’aéroport d’affaires de Londres aux côtés de Heathrow, Stansted et Gatwick ) lequel présente une Steep approach (forte pente et piste courte, à comparer à Toussus Le Noble pour Paris) amenant les passagers au cœur même de Londres et à seulement 20 minutes de la City. Bref des performances exceptionnelles sur un marché très concurrentiel où l’on trouve les redoutables constructeurs nord américains Bombardier (Canada) et Gulfstream (USA). Interviewé sur les avantages compétitifs de Dassault par rapport à ses concurrents  Vadim Feldzer se fait  catégorique : « un bureau d’étude commun avec le militaire (Rafale) et des niveaux d’investissement sans précédent d’où quantité d’innovations
» dont bénéficierait la gamme civile  : commandes électriques sur le 7X apportant un confort supplémentaire aux passagers ; plus faibles masses de cellule et meilleurs performances aérodynamiques permettant des performances aéroportuaires optimisées pour aller « là où les autres ne vont pas » sur des distances inégalées et avec des « masses inférieures »… Et comme chacun le sait, moins de poids c’est moins de pétrole consommé et donc de meilleurs niveaux d’émissions par rapport avec la concurrence (-40%) ! BV

 

L'article et le Film du vol inaugural  >>>>>
Falcon 8X

Falcon 7X
Vadim Feldzer
Visite de la gamme Falcon avec Vadim Feldzer, Dir Com' pour l'aviation civile de Dassault Aviation. La gamme d'affaires commence avec le petit biréacteur F2000 S (lointain héritier du Mystère 20) et se termine aujourd'hui avec le triréacteur 8X, version allongée du 7X  que l'on voit sur cette image. Pour un F2000S il vous en coûtera environ 25 M$, et pour un 7X environ 50M$...

Vadim Feldzer
Interview à bord du Falcon 7X...  confort journalistique inégalé. Il ne nous reste plus qu'à passer commande! Un grand merci à Vadim Feldzer



Images :
B. Villeret, Quantorg 2015  pour ConsultingNewsLine 
              
Copyright Quantorg 2015
pour
ConsultingNewsLine
All rights reserved
Reproduction interdite